Earth Love: Pourquoi supprimer vos mails est important pour la planète?

internet

Aujourd’hui tout peut se faire par internet. Que ce soit pour faire nos courses, regarder un film, lire les news, suivre une formation, ou encore récolter de l’argent pour l’anniversaire de mamie Huguette, le net est devenu notre premier réflexe. Et nous n’avons pas besoin de prendre beaucoup de recul pour comprendre pourquoi: Tout est plus accessible, plus rapide et plus pratique. Internet tient maintenant dans notre poche, nous avons donc accès à toutes les informations dont nous avons besoin, peu importe où nous nous trouvons (pourvu d’avoir du réseau et de la batterie !). Les distances sont abolies, le temps est compressé, les démarches sont simplifiées.
On attribue également à cette ultra-consommation d’internet un côté écologique, et pour cause ! Plus nous utilisons internet, moins nous utilisons de papier. Nous n’envoyons plus de lettre à nos proches, nous leur envoyons un mail ; Nous faisons la majorité de nos démarches administratives sur internet : fini les interminables liasses de formulaires papiers à renvoyer à la CAF, à la sécu., aux impôts (donc plus d’enveloppe non plus) ;  Nos justificatifs d’achats nous sont envoyés par email ; Nos relevés de comptes sont consultables en ligne ; Nous lisons nos magazines sur le net, etc. Enfin bref, vous avez compris le principe ! Ce n’est donc pas à tort que nous pensons que : « plus nous utilisons internet, moins nous produisons de papier, plus nous limitons la déforestation (et la production de déchets par la même occasion) et donc, meilleur c’est pour la planète ! »
Oui, mais attention ! On vous le dit souvent mais il n’est pas inutile de le rappeler : tout n’est pas tout blanc ou tout noir. Et je vais essayer de vous expliquer pourquoi internet est aussi une source de pollution et comment nous pouvons limiter cet impact. 

mailbox

Commençons par comprendre le problème : Internet, c’est quoi ? Pour faire très simple, internet c’est un réseau qui relie des millions d’ordinateurs dans le monde entier. Ces ordinateurs ont pour but de stocker des pages web, des vidéos ou des photos, d’échanger des emails, etc. On parle ici de milliers de Gigaoctets de données échangées chaque seconde et que ce réseau rend consultables de n’importe quel endroit dans le monde en simultané, via nos appareils informatiques. Lorsque l’on pense à internet, on pense à un gros nuage, et lorsque l’on essaie de matérialiser un email, on s’imagine une petite enveloppe qui s’envole dans les airs comme une bulle et qui vient atterrir dans la boite mail de son destinataire en moins de deux. Mais malheureusement, internet ce n’est pas que de l’air. Pour pouvoir partager toutes ces données nous consommons énormément d’électricité : D’abord, nous produisons nos équipements informatiques : ordinateurs, serveurs, câbles (saviez-vous que nous recevons les données internet provenant des autres continents  grâce à de gros câbles immergés qui traversent les océans ? 😮 (Carte du monde du réseau ici).

serveur

Nous devons ensuite alimenter ces équipements pour les faire fonctionner. Et enfin nous devons stocker toutes ces informations dans ce que l’on appel des Data centers. Les Data centers (encore une fois, pour faire très simple) sont d’énormes disques durs sur lesquels sont stockées toutes nos données et tout le contenu présent sur internet. Ces centres de stockage sont extrêmement énergivores, que ce soit par la consommation des ordinateurs eux-mêmes, ou par celle des systèmes de refroidissement qui évitent leur surchauffe. Nos emails font partie de toutes les données stockées dans ces centres.

Bon, vous savez maintenant que nos emails sont polluants. « Super ! » me direz-vous. La bonne nouvelle (parce que je n’arrive jamais sans bonne nouvelle !) c’est que nous ne sommes pas impuissants, chacun de nous peut contribuer à limiter ce coût écologique. Alors que diriez-vous d’apprendre à utiliser cette technologie intelligemment, de manière à ce que ce soit un réel gain pour notre planète Terre? 😊
Je savais que vous adoreriez l’idée ! Si vous le voulez bien, attaquons nous aujourd’hui, à nos emails, en adoptant des habitudes simples :

mailbox2

Se désabonner des newsletters shopping :

newsletter

Dites-vous bien que si vous avez besoin de quelque chose, vous le saurez ! Ne vous laissez pas manipuler par tous ces outils marketing. C’est à vous d’aller chercher un objet, ce n’est pas à l’objet de venir vous chercher. En vous désabonnant de ce type de courriers vous limitez le nombre de mails reçus, et vous réduirez vos achats par la même occasion. Si vous avez peur de manquer une promo exceptionnelle, je vous rassure, les mêmes promotions reviennent encore et encore, tous les deux à trois mois et en plus, vous trouverez très facilement des codes promo en cherchant sur internet au moment de votre achat. Croyez-moi, vous ne raterez rien d’important !

Désactiver les notifications :

notification

Beaucoup d’applications nous proposent les notifications sous forme d’email. On vous prévient que Jacques a publié une nouvelle photo, qu’un certain Jean-Guy a parcouru votre CV, que vous avez 10 nouvelles épingles à découvrir, etc. Ces informations sont loin d’être vitales et nous poussent même bien souvent à la procrastination. Allez modifier vos paramètres de notifications sur vos différents comptes, je vous promets, vous ne vous rendrez même pas compte que vous ne recevez plus ces mails.

Exporter ses mails importants et ses pièces jointes :

storage

Je précise qu’ici nous parlons de votre boîte mail personnelle (sur une boîte mail pro, le tri est bien plus complexe). Je distingue donc 3 types de mails importants : les mails concernant vos achats (confirmations de commande, échanges SAV, factures), les mails contenant les identifiants de connexion à toutes sortes de compte en ligne et tous les courriers à caractère sentimentale (échange avec un proche, photos que vous affectionnez, souvenirs, etc). Il est très facile de conserver toutes ces pièces sur un disque dur, voilà comment : Si l’hébergeur de votre boîte mail ne propose pas directement l’option pour extraire le corps d’un mail, l’astuce consiste à imprimer ce dernier en sélectionnant le créateur de PDF (« Microsoft Print to PDF » est installé de base avec les derniers Windows) comme imprimante (marche à suivre ici). Pour les pièces jointes, qu’elles soient des PDF, des documents Excel ou encore des photos, je pense que je ne vous apprends rien si je vous dis qu’il suffit de choisir directement l’option permettant de les télécharger. Ainsi, vous aurez tous vos documents à portée de main, accessibles à un seul et même endroit et classés selon vos besoins.

Lire ses mails tous les jours :

planner

Pour éviter l’engorgement de votre boîte de réception, pensez à checker vos mails tous les jours. On remet souvent à plus tard la lecture de cette newsletter qui a l’air intéressant, mais soyons honnêtes, on ne revient jamais la lire pas vrai ? Alors ouvrez vos mails tous les jours, lisez-les, téléchargez les éléments important et supprimez-les. Ce sera l’occasion parfaite pour faire ce fameux tri : Quand vous aurez supprimé tous vos mails de votre boite de réception et sauvegardé ceux faisant partie de la catégorie « mails importants », profitez de chaque nouveau mail pour juger de sa pertinence, gérer vos abonnements et au besoin vous désabonner au fur et à mesure des newsletters (shopping ou autre) et de mettre à jour vos préférences de notifications sur tel ou tel compte. C’est bien plus simple comme ça. Et de toute façon c’est quasi impossible de faire ce travail titanesque en une fois. Ou alors, il faut être aussi taré que moi qui vient de passer une nuit entière à vider une boite mail active depuis plus de 10ans 🙈. Sinon, vous pouvez aussi vous faire aider par Cleanfox, ce site vous aide à faire le tri dans votre boite mail et à vous désinscrire des newsletter. J’aurai aimé le découvrir un peu plus tôt 😆.

BONUS : Utiliser Ecosia comme moteur de recherche.

Ecosia

Ecosia est un moteur de recherche que vous pouvez définir comme moteur de recherche par défaut, et qui permet la plantation d’arbres là où il y en a le plus besoin.
En faisant de simples recherches sur internet, vous contribuez à la plantation de ces arbres partout dans le monde.

Bon tri!

À bientôt, Marie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *