Zero waste : des règles zéro déchet avec la coupe menstruelle

Cup

« La coupe menstruelle, quésaco? »

Je ne peux pas vous parler d’une vie saine et zéro déchet, sans vous parler de ma grande amie la cup !
La coupe menstruelle, plus intimement appelée La Cup, est une alternative aux tampons hygiéniques. Il s’agit d’une petite coupe, le plus souvent en silicone médical, qui permet de recueillir le sang lors de nos règles. Bonne pour votre corps, écologique et économique : selon moi, la cup, c’est le tur-fu ! Et comme je sais qu’elle n’est pas toujours facile à apprivoiser, je partage ici avec vous mon expérience et mes astuces.

« La cup, faut passer le cap »

J’ai entendu parler de la coupe menstruelle il y a déjà une dizaine d’années. Je dois avouer qu’à cette époque, l’idée d’introduire une coupe en silicone dans mon… moi, me dégoutait carrément. Et tout ce sang sur les mains ! Beurk ! Je prenais ces filles pour des excentriques et cette chose pour une mode passagère. Dieu merci, il n’en était rien ! La cup est de plus en plus présente dans nos salles de bain Mesdames ! Et ce, pour mon plus grand plaisir puisque j’ai finalement décidé de passer le cap.

« Pas facile à adopter »

J’ai fait l’acquisition de ma cup il y a un peu moins de 3 ans. À l’époque je l’ai achetée pour le côté purement pratique lors de mes préparatifs pour un voyage en sac à dos et je l’ai sur-validée dès la première semaine d’utilisation! Une fois de retour de voyage j’ai malheureusement décidé de la laisser de côté à cause de règles devenues très abondantes (merci Monsieur le stérilet) et d’un cadre au bureau qui ne s’y prêtait pas vraiment avec un lavabo à l’extérieur de la cabine de WC. Et soyons franches, même dans des toilettes réservées aux femmes, ça ne reste pas très glamour de croiser la nouvelle petite stagiaire avec sa cup pleine de sang à la main…
N’étant pas prête à bousculer mes habitudes et mes certitudes, je me suis vite découragée et j’ai fini par laisser cette bonne vieille cup au placard.

« Un désir de retour aux sources »

J’ai toujours su que quelque part au fond de moi se cachait une fille soucieuse de prendre soin de la planète mais une fille qui sait aussi prendre soin d’elle et de son corps. Ce n’est qu’à l’aube de mes 30 ans, que cette fille a réellement fait surface (en vrai, elle était déjà là, mais je ne l’écoutais pas !).
J’ai aujourd’hui la chance de m’être réconciliée avec mon corps. Je ne me maquille plus (ou seulement pour de rares occasions), j’aime mon corps et je prends soin de lui avec du sport, de la méditation, des soins naturels et une alimentation maitrisée (oui j’avoue, j’ai de graves rechutes concernant ce point précis..). En somme, j’ai décidé de regarder mon corps avec bienveillance et d’arrêter de l’agresser avec du chimique pour avoir l’air de quelqu’un d’autre que moi. Et les règles sont passées de quelque chose que je voyais comme sale et contraignant, à un processus régénérant naturel et utile au même titre que des cheveux qui tombent, des ongles qui poussent ou que la peau morte que j’aide à tomber avec un gommage. J’ai croisé ce besoin de retour à l’essentiel pour mon corps avec ma démarche toute fraiche de réduction des déchets et c’est tout naturellement que la question de l’hygiène intime s’est posée : Ces centaines de tampons utilisés par an, toxiques, restant des heures à macérer dans mon intimité et qui, en plus, finissent dans les poubelles ou dans les égouts (sans parler du nombre d’applicateurs que l’on retrouve dans les océans > voyez vous-même <).. 🤔
C’était décidé, je ressortais Cuppy (puisque je vous dis que c’est ma copine) !

« La cup-cupine »

Après m’être confondu en excuses pour l’avoir laissée aussi longtemps dans ma trousse de toilette (non pas qu’elle ne soit pas habituée au noir… Désolée, elle était facile…), j’ai très vite repris goût à son utilisation et j’ai même crée ma cup-routine. Ça vous intéresse ? Si si, je sais que vous en rêvez. Alors c’est parti (et c’est cadeau) :
– Je la mets le matin du premier jour de mes règles, après l’avoir stérilisée dans l’eau bouillante. Pour ne pas utiliser les casseroles qui me servent à cuire les aliments, j’ai un petit récipient qui ne sert que pour ça. Je fais bouillir de l’eau dans une bouilloire, que je verse ensuite directement sur la cup, puis je laisse tremper une quinzaine de minutes.
– Je l’enlève en début de soirée pour la nettoyer. Bien qu’il soit uniquement conseillé de la stériliser à chaque début et fin de cycle, je le fais un peu plus régulièrement : je la stérilise également le soir lors des deux jours de plus gros flux. Je la rince à l’eau claire les jours plus calmes.
– Si je suis chez moi, je ne la remets pas avant le coucher et je profite de ce laps de temps pour essayer de perfectionner mon flux instinctif (mais ça ce sera le sujet d’un autre article !)
– Je la remets pour la nuit uniquement les jours de flux important. Les jours plus soft, j’utilise juste des protège-slips pendant la nuit. Attention : Il n’est pas conseillé de l’utiliser durant la nuit. C’est un choix personnel et je me lève la nuit pour la vider.
– Je la rince à l’eau claire le matin et c’est reparti pour une nouvelle journée.
– Et je la stérilise de nouveau à la fin du cycle avant de la ranger dans sa pochette jusqu’au mois prochain.
Je complète avec les protège-slips tout au long du cycle. J’ai récemment fait l’acquisition de protège-slips lavables noirs de chez ImseVimse. Je ferai un article sur le sujet quand je les aurais assez utilisés pour vous faire un retour. Lisez bien jusqu’au bout, j’ai un petit code promo ImseVimse pour vous à la fin de l’article. 😉

Il arrive que le silicone prenne une odeur désagréable et assez tenace. Quand ça arrive j’ajoute un peu de vinaigre blanc dans la bouilloire. Puis je la laisse à l’air libre plusieurs heures, voir toute une nuit. J’ai lu du pour et du contre concernant le vinaigre mais chez MIU, ils sont d’accord avec moi ! 😊 Je l’ai souvent fait et je n’ai eu aucun problème, ni sur l’état de la cup, ni sur moi. Je pense qu’il suffit de diluer suffisamment le vinaigre dans l’eau pour neutraliser son effet agressif.

Ma cup à moi :

Celle que j’utilise est la taille 1 de chez Lamazuna. Je ne l’ai pas vraiment choisie. Je suis entré dans une pharmacie, j’ai dit d’un air faussement assuré : « Bonjour, je voudrais une coupe menstruelle s’il vous plait ! » et j’ai pris celle que l’on m’a conseillée en prenant en compte le fait que je n’avais jamais accouché par voie basse et que le flux de mes règles était assez modéré. Et j’en suis ravie. Je l’adore ! Vous pouvez la trouver ici, en pharmacie ou encore dans certaines boutiques bio.
Elle est souple, facile à introduire et je ne la sens absolument pas. Tellement, qu’il m’arrive de l’oublier. 🙈 Au début, je me disais que j’aurai bien aimé qu’elle soit colorée pour ne pas la voir brunir. Mais pourquoi vouloir ajouter des colorants (possiblement chimiques) dans un produit aussi sain uniquement pour mon confort visuel ? Aujourd’hui je trouve ça aussi insensé que la décoloration d’un tampon.
Cette cup est donc parfaite pour moi, mais ça ne veut pas dire qu’elle le sera pour vous. Si votre première cup vous gêne, vous fait mal, n’est pas étanche, ce n’est pas que vous n’êtes pas faite pour la cup, c’est simplement que cette cup n’est pas faite pour vous. Il existe une multitude de marques et de formes différentes. Vous en trouverez même avec applicateur. À vous de trouver celle qui vous convient.

Mon bilan

Me concernant, ce n’est QUE du positif. Voici les avantages les plus significatifs à l’utilisation de la cup :

  • Économique : Elle ne coûte que 20 à 25€ selon la marque et se conserve 5 ans.
  • Écologique : Elle évite les tonnes de déchets produits par l’utilisation de tampons jetables.
  • Healthy : Elle est en silicone médical (en cas d’allergie, des alternatives en TPE existent) alors que les tampons jetables sont en cellulose dont le blanchiment laisse des traces de dioxines (responsables de cancers et favorisant l’endométriose). C’est vrai que c’est important un tampon bien blanc ! Après tout, on n’a pas du tout prévu de le salir pendant son utilisation… 😑 Certaines études ont même permis de révéler la présence de phtalates, perturbateurs endocriniens ayant des effets néfastes sur la fertilité (un comble n’est-ce pas ?), et celle du glyphosate, une molécule que l’on retrouve également dans l’herbicide Round Up.
    Elle permet de recueillir le sang en attendant de pouvoir l’évacuer, contrairement aux tampons qui le retiennent avec les muqueuses, créant ainsi un environnement de culture propice au développement de toxines.
    Elle ne provoque ni dessèchement, ni mycoses.
  • Pratique : Avec elle, fini la corvée des achats de tampons et serviettes jetables à chaque cycle, et en 3 tailles différentes. Fini les placards de la salle de bain qui débordent, les boites de tampons qui traînent dans les toilettes et les poubelles qui chlinguent.
    Plus de petit bout de ficelle gênant qui dépasse du maillot de bain.
    Plus d’angoisse de : « J’ai pas oublié de remettre des tampons dans mon sac ? ».
    Si j’ai l’impression que mes règles vont arriver dans la journée et que je dois sortir, je peux la mettre en avance sans soucis même en cas de fausse alerte. Règles ou pas, elle s’enlève aussi facilement.
    Plus de stress de : « Oh la la, mais faut absolument que je change mon tampon, pourquoi y’a pas de toilettes dans ce resto ?! »
    Plus de suspens de : « Bon, je crois que personne ne me regarde, sortons discrètement du sac cette serviette hygiénique à l’emballage orange fluo pas voyant du tout, remontons le long de la jambe comme si de rien n’était pour venir la glisser ni vu ni connu dans la poche arrière ! Ah mince, j’avais pas de poche arrière ?! 😑 » 
    Et fini aussi la fameuse question : « Hey, j’ai une pas une tâche ? 😮 ». 
    Ah et bonus les filles : plus d’odeur intempestive entre les jambes pendant vos règles non plus ! (Ben oui les mecs, désolée –non, même pas désolée en fait, mais les règles, ça pue !).

Et dire qu’il a fallu que j’attende mes 30 ans pour l’adopter totalement. J’espère pour toutes les femmes, que les mentalités changeront et que la cup se démocratisera. 🙏

Selon l’intensité de votre flux et votre environnement cela peut malheureusement ne pas être aussi simple, mais j’ai quelques petites astuces pour vous: si votre flux est trop intense, il se peut que la plus grande taille ne vous permette pas de la garder plus de 2h et il n’est pas toujours possible d’avoir accès à un point d’eau discret pour la rincer. Voici un petit tour d’horizon des solutions qui s’offrent à vous :

1 – Les toilettes handicapés sont vos amis (en respectant la priorité évidement), vous y trouverez un lavabo rien que pour vous;
2 – Utilisez deux cups et rangez celle qui est sale dans une pochette étanche et hermétique (comme celle-ci) en attendant de pouvoir rentrer pour la laver ;
4 – Utilisez une bouteille d’eau pour rincer votre cup au-dessus de la cuvette. Attention aux chutes !
3 – Il existe maintenant des gourdes de lavage pour les coupes menstruelles comme la gourde GOBI de chez Dans ma culotte.

Vous voyez, tout n’est pas perdu ! 😃

Mes sources

Voici un petit récap. des marques citées dans l’article et qui proposent des protections hygiéniques lavables mais pas que ! Vous y trouverez également tout un tas d’autres alternatives hygiène zéro déchet et eco-friendly.

LAMAZUNA, une marque que j’adore, française et écolo avec un blog zéro déchet et végane super cool. 😃 Vous pouvez également retrouver leurs produits dans la boutique Lamazuna située à Paris.
Sur le shop vous trouverez: La coupe menstruelle, des cosmétiques solides, des accessoires réutilisables, des brosses à dents rechargeables, etc.

IMSEVIMSE, une marque suédoise éco-friendly, bio et très abordable avec une équipe pétillante et qui garde les mêmes valeurs depuis plus de 30 ans.
Sur le shop vous trouverez: Des protections hygiéniques lavables, des couches bébé, des pads démaquillants, le tout dans une version lavable et certifié OEKO-TEX® .
Je suis trop super contente parce que la marque a très gentiment accepté de créer un code promo pour Nahko. J’espère que cela permettra à celles d’entre vous qui hésitent encore à tester les produits d’hygiène réutilisables de passer enfin le cap et de découvrir tous ces beaux produits. Pour bénéficier de -15% sur votre commande il vous suffit de remplir votre panier et d’ajouter le code NAHKO15 avant de passer au règlement. ENJOY! ❤
(Ce code ne peut être cumulé avec les offres et promotions en cours).

DANS MA CULOTTE, entreprise française, qui produit en France et en Europe. J’ai également un gros faible pour le blog qui traite principalement de l’intimité féminine avec une ouverture d’esprit et une liberté –je cite : « sang tabou », que j’adore !
Sur le shop vous trouverez : Des coupes menstruelles et leur gourde de lavage, des protections lavables et des tampons jetables bio sans emballage. Et même des « pisse-debout » qui comme son nom l’indique, nous permet, à nous, les filles, de faire pipi debout !
En bonus, Dans ma culotte mets gratuitement à notre disposition un calendrier de suivi de vos cycles à télécharger. De quoi être une femme consciente et assumée en moins de deux !

MIU: Encore une marque française (vous commencez à comprendre ? 😄), qui produit principalement en France, avec un blog encore super décomplexé sur notre féminité et tenu par celles que l’on appelle « le Minou Crew » !  Rouawwr ! 🐯 (oui, c’est comme ça que je fais la tigresse !)
Sur le shop vous trouverez : Des coupes menstruelles 100% françaises, des serviettes hygiéniques et des culottes menstruelles fabriquées au Canada cette fois-ci (attention donc si vous êtes soucieux de votre empreinte carbone) et une tisane contre les règles douloureuses de fabrication française. De quoi vivre les règles en toute sérénité.

Vous avez l’embarras du choix pour faire du bien à votre corps et à votre porte-monnaie, tout en consommant local et écoresponsable !

N’hésitez pas à partager vos expériences en commentaire, ça m’intéresse et je suis sûre que je ne suis pas la seule ! Et bien sûr, je serais ravie de répondre à toutes vos questions sur le sujet. ☺

À bientôt. Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *